C’est Officiel !

Le label Grande Cause Nationale pour 2013 est attribué au collectif « Agir ensemble contre l’illettrisme ». Par cette distinction, le Premier ministre a souhaité « souligner et encourager la démarche de rassemblement des principales associations et organisations qui luttent contre l’illettrisme ».

01/03/2013
Le communiqué du Premier ministre

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a attribué le label Grande Cause Nationale pour 2013 au collectif « Agir ensemble contre l’illettrisme », fédéré par l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme (ANLCI).

Ce label permet à des organismes à but non lucratif, qui souhaitent organiser des campagnes faisant appel à la générosité publique, d’obtenir des diffusions gratuites sur les radios et les télévisions publiques.

Par cette distinction, le Premier ministre a voulu souligner et encourager la démarche de rassemblement des principales associations et organisations qui luttent contre l’illettrisme.

Il souhaite également sensibiliser les Français à un problème méconnu et sous-estimé. En France, l’illettrisme ne concerne pas moins de 2 500 000 personnes, soit 7 % de la population âgée de 18 à 65 ans. Bien qu’elles aient été scolarisées, ces personnes ne maîtrisent pas suffisamment la lecture et l’écriture pour être autonomes dans des situations simples de la vie quotidienne. L’illettrisme est un obstacle dans toutes les sphères de la vie familiale, citoyenne et professionnelle.

En faisant de la lutte contre l’illettrisme la Grande cause nationale 2013, le Premier ministre marque la volonté du Gouvernement de faire en sorte que chacun puisse acquérir les compétences fondamentales nécessaires pour accéder au savoir, à la culture, à l’emploi, à la formation professionnelle, et pour participer pleinement à la vie démocratique.

Culture société
Publié le 01/03/2013
Le communiqué de l’ANLCI

L’illettrisme officiellement déclarée « Grande cause nationale 2013″
par le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault

Au moment où l’illettrisme vient d’être déclaré grande cause nationale 2013 par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme remercie tous les partenaires et mouvements qui se sont rassemblés et mobilisés par-delà toutes leurs différences pour l’obtention de ce label.

Aujourd’hui en France, ce sont en effet 2.500.000 personnes, soit 7% de la population âgée de 18 à 65 ans qui ne maîtrisent pas les compétences de base nécessaires en lecture, écriture et calcul pour être autonomes dans des situations simples de leur vie quotidienne, après avoir été pourtant scolarisées : lire le carnet scolaire de leurs enfants, comprendre une notice de médicament, une consigne de travail, utiliser un distributeur automatique de billets, lire un plan, faire un calcul élémentaire…, des simples du quotidien qui les mettent en grande difficulté.

Faire de l’illettrisme la grande cause nationale 2013 marquera une étape très importante pour informer sur ce phénomène caché et briser enfin le tabou qui existe dans bien des esprits quand on parle d’illettrisme, en invitant tous ceux qui ont les moyens d’agir à redoubler d’efforts.

Les 2.500.000 personnes confrontées à l’illettrisme peuvent en sortir ! En lien avec les membres du collectif de 64 grandes organisations nationales fédérés par l’ANLCI, une grande campagne de communication sera diffusée cette année pour ne plus laisser stigmatiser ces personnes et faire savoir de manière positive qu’il est possible de réapprendre à tout âge, à lire, écrire, compter et que pour que l’illettrisme ne prenne pas racine dès l’enfance, il faut aussi faire porter les efforts sur la prévention dès la toute petite enfance.

Faire reculer l’illettrisme c’est possible, les chiffres de la dernière enquête conduite par l’INSEE en partenariat avec l’ANLCI le démontrent :
Le taux d’illettrisme a baissé en France passant de 9% des personnes âgées de 18 à 65 ans ayant été scolarisées en France à 7% en 2011.

L’ANLCI remercie tous ceux qui se sont engagés dans la mobilisation, ont apporté leur soutien et œuvrent au quotidien pour faire reculer l’illettrisme dans notre pays.